Espace membres
Login
Pass
Les annuaires de France nuisibles
Accueil / Biologie du frelon asiatique

Vespa velutina, biologie, histoire, mode de vie

Frelon Asiatique en Gros planLe frelon asiatique ou Vespa Velutina, comme tous les frelons, vient d'Asie, d'Inde plus précisément. Il a été introduit en France par le commerce de poteries chinoises. Le climat étant similaire à celui des forêts chinoises, il s'est très bien adapté à notre pays. Signalé en 2004 dans le Lot et Garonne, il est depuis arrivé jusqu'en Belgique ; un nid y a été découvert en 2009. Sur notre territoire, c'est la région Aquitaine qui souffre le plus de son invasion.

Il ne présente pas d'agressivité envers l'humain, il ne s'en prendra à vous que si vous vous approchez trop de son nid et qu'il se sent menacé. N'étant pas attiré par la lumière, il y a peu de chances qu'il pénètre dans votre intérieur en fin de journée à l'inverse de notre frelon. Il est ni plus, ni moins nuisible que ses cousins ; les piqures du frelon à pattes jaunes sont dangereuses dans le cas de piqures multiples, ou placées sur des muqueuses ou en cas d'allergie au venin des hyménoptères. 

Le frelon asiatique est un gros insecte marron à pattes jaunes avec des ailes brunes et des tâches orange sur la tête et l'abdomen. Bien qu'il paraisse gros, il est en réalité plus petit que notre frelon familier, le vespa crabro. Pour être certain de ne pas vous tromper de frelon, l'asiatique a un signe distinctif spécifique : il a le thorax brun noir et le quatrième segment est presque entièrement jaune orangé. Tandis que vespa crabro a le corps recouvert de tâches rousses, noires et jaunes avec un abdomen entièrement jaune rayé de noir.

Les ouvrières mesurent  20 à 25 mm et les reines 30mm.

Cycle

En février-mars, c'est la fin de l'hibernation ; les reines fondatrices commencent un nouveau nid. Elles pondent et veillent leurs premières larves qui deviennent des ouvrières et qui ensuite développent le nid.

En mai, les premières ouvrières s'activent à développer le nid. En juillet c'est l'apogée jusqu'en septembre/ octobre où les reines et les mâles quittent le nid, celui-ci s'éteignant dans les semaines suivantes. A l'automne, lorsque reines et mâles quittent le nid, les reines, fécondées, partent hiberner. Les mâles ne reviendront pas, car ne survivront pas à l'hiver. Au printemps suivant, les reines construisent un nouveau nid et reproduisent le cycle.

Particularité biologique, les reines sont fécondées par des mâles et stockent la semence dans leur spermathèque (poche qui contient les spermatozoïdes). Les femelles pondent des œufs fécondés et donnent naissance à d'autres femelles. Mais lorsqu'elles n'ont plus de spermatozoïdes, tout comme les femelles vierges, elles donnent des œufs non fécondés, donc des mâles. Ainsi l'absence de fécondation peut conduire à la mort de la colonie.

Le nid 

Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, les nids ne sont pas exclusivement en zone agricole. En effet 49% ont été identifiés en zone urbaine contre 43% dans nos campagnes.

Il est construit en hauteur, à plus de 10 mètres dans 75% des cas observés en France, sur un arbre. Edifié en plusieurs étapes très étudiées et toujours dans le même ordre. Il est constitué d'écorces et de bois tendre ; les morceaux sont mâchés, imbibés d'eau, de salive, pétris grâce aux mandibules. Les boulettes ainsi formées donnent de la pâte qui est étalée en plusieurs couches ressemblant à du carton. Ayant besoin de beaucoup d'eau à la fois pour construire son nid mais également pour nourrir ses larves, le frelon asiatique s'installera toujours près d'un point d'eau (rivière ou fontaine).

A l'automne, les mâles et les reines quitteront le nid qui sera laissé à l'abandon, les reines fondatrices allant ailleurs pour construire le leur.

L'entrée du nid est latérale, contrairement au nid de vespa crabro. Si d'ordinaire sa taille n'excède pas 60cm, on a déjà observé des nids atteignant 1 mètre de hauteur et 80 cm de largeur. Presque toujours construit dans les arbres (90%), il se peut que le nid de vespa velutina se trouve dans une cavité murale ; on le repère par le bruit des allées et venues des individus.

Alimentation

Alors que les abeilles se nourrissent de pollen, vespa velutina se nourrit de protéines qu'il trouve dans la chair des insectes, et notamment des abeilles.

Le frelon asiatique s'attaque essentiellement à Apis mellifera et à Apis cerana. Il agresse ses proies en les attendant en vol stationnaire devant la ruche, les décapite, les dépèce sans pitié et ramène le thorax riche en protéines pour nourrir ses larves. Un frelon asiatique tue une abeille en quelques minutes ; si plusieurs frelons s'y mettent, ils peuvent détruire une ruche en peu de temps. D'autant que ces abeilles éliminées revenaient pour alimenter la colonie ; vous comprenez la double problématique : éradication d'abeilles + manque de nourriture pour la ruche. Une fois les gardiennes supprimées, le frelon asiatique pénètre dans la ruche pour s'attaquer au couvain et terminer son éradication.

En éliminant autant nos petites abeilles, Vespa velutina est en train de déséquilibrer toute l'agriculture et bien plus encore. L'abeille étant pollinisatrice de plus de 20000 espèces de plantes sur notre continent, dont 40% de fruits, légumes et oléagineux, nous nous devons de la protéger. L'abeille a un rôle capital dans l'équilibre de l'écosystème. De l'orchidée dont elle est la seule pollinisatrice, aux plantes rares et à toute l'agriculture maraîchère, elle est indispensable à notre survie.

Notre devoir est de veiller sur nos abeilles, en veillant à ce que le frelon asiatique stoppe son massacre.

En chine, les abeilles ont développé une technique pour stopper ces invasions meurtrières : elles entourent le frelon et battent des ailes, ce qui a pour conséquence d'augmenter la température de la ruche : Arrivé à 45 °C, le frelon meurt d'hyperthermie. Si cette technique est très efficace, en revanche trop répétée elle affaiblit la colonie car elle demande beaucoup d'efforts et détourne les ouvrières de leur travail.

Outre les abeilles, l'alimentation du frelon asiatique se compose d'insectes comme les papillons, chenilles, fourmis et pucerons. En automne, il s'attaque aussi aux fruits, tout comme vespa crabro et peut faire de jolis ravages dans les vergers.

En Europe, il n'existe pas de prédateurs ou de régulateurs du vespa velutina.